Dommage, que la jupe arrière soit si difficile à ouvrir et pourtant, elle a été qualifiée d’ingénieuse par un magasine spécialisé. Le poids de l’équipier chargé de la manoeuvre, suffit à empêcher son ouverture. J’imagine la panique si par malheur on était obligé de mettre la survie à l’eau.Le chantier m’a promis de faire le nécessaire.

Dommage le passe coque en col de cygne, véritable piège à écoutes. Il nous a fallu  inventer un bricolage plus ou moins esthétique pour pallier à ce défaut.

Dommage l’emplacement réservé à l’écran du pilote auto et à celui de l’écran de contact moteur. Il faut se mettre à quatre pattes pour espérer percevoir une indication.Quant à celui réservé aux deux compas, de nuit, ils sont parfaitement illisibles.